Kenya: un gigantesque incendie paralyse l'aéroport de Nairobi

7 août 2013 à 4h28 par La rédaction

Nairobi (AFP)

Un gigantesque incendie s'est déclaré mercredi à l'aéroport international Jomo Kenyatta (JKIA) de Nairobi, paralysant l'un des plus importants hubs d'Afrique orientale, a indiqué un responsable du ministère de l'Intérieur et de la coordination nationale, alors que des pompiers luttaient pour éteindre le feu.

Des médias kényans diffusaient des images montrant des flammes et d'épais nuages de fumée noire montant haut dans le ciel.

"Nous faisons tout ce qui est possible pour éviter une crise", a déclaré le responsable du ministère kényan de l'Intérieur , Mutea Iringon, ajoutant que l'incendie avait "complètement détruit" le hall des arrivées et la zone d'immigration.

Aucune victime n'avait été signalée en début de matinée.

Des pompiers sont à pied d'oeuvre pour éteindre cet incendie mais ils commencent " à manquer dangereusement d'eau", a ajouté le ministère de l'Intérieur, demandant à ce que des camions puissent être autorisés à acheminer de l'eau jusqu'à l'aéroport.

" A l'exception des atterrissages d'urgence, tous les vols à destination et au départ de JKIA ont été annulés (...) l'aéroport a été fermé", a souligné M. Iringo.

L'incendie dont l'origine n'a pas été déterminée s'est déclaré peu après le lever du jour.

Les avions devant atterrir à Nairobi ont été déroutés vers les aéroports de Mombasa et Eldoret, a précisé le ministère de l'Intérieur dans un communiqué.

Le centre national kényan de gestion des désastres dans un communiqué publié à 05H00 GMT, a déclaré que l'incendie avait été maitrisé dans la zone des départs internationaux mais qu'un foyer d'incendie était toujours actif dans le terminal des arrivées.

Toutes les routes menant à l'aéroport ont été fermées à l'exception de celles utilisées par les services des urgences, selon la même source.

"Il s'agit d'une crise majeure", a déclaré un haut responsable des Transports, Michael Kamau.