L'Afrique du Sud juge "globalement ok" les élections en RDC

Par La rédaction

PRETORIA (AFP) - (AFP)

L'Afrique du Sud, contrairement aux Etats-Unis ou l'Union européenne, a jugé jeudi "globalement ok" les élections en République démocratique du Congo (RDC) ayant confirmé Joseph Kabila au pouvoir, par la voix de sa ministre des Affaires étrangères, Maite Nkoana-Mashabane.

"Le plus grand défi était logistique.Globalement, les élections au Congo ont été ok", a-t-elle déclaré à la presse à Pretoria, selon l'agence Sapa.

Interrogée pour savoir si le scrutin, dont les résultats provisoires ont donné la victoire à M. Kabila avec 48,95% des voix contre 32,33% à Etienne Tshisekedi, était libre et juste, Mme Mashabane a renvoyé à une déclaration écrite.

Elle souligne dans cette déclaration que les élections congolaises ont été conduites en accord avec la loi électorale de RDC, les principes de la communauté de l'Afrique australe (SADC) et ceux de l'Union africaine (UA).

Mercredi, l'administration américaine a estimé que l'élection présidentielle en République démocratique du Congo avait été "gravement entachée" d'irrégularités et mardi, la Mission d'observation de l'Union européenne a pour sa part déploré le "manque de transparence et les irrégularités" de la collecte à la publication des résultats annonçant la réélection pour cinq ans de M. Kabila.

Ces résultats ont été rejetés par l'opposition.

L'Afrique du Sud a été un acteur clé des accords de paix au Congo en 2003, sans en retirer les dividendes économiques escomptés.Les élections de 2011 lui donnent une occasion de revenir à la charge, avec une volonté explicite depuis 2009 de donner un contenu économique à ses relations diplomatiques.

Mme Nkoana-Mashabane a remarqué que les élections étaient les deuxièmes en RDC depuis l'indépendance en 1960 et "mon humble observation des faits est que le peuple congolais a voté.Maintenant, les gens se plaignent après avoir voté.La question, c'est que les gens doivent s'habituer à la démocratie".

La proclamation définitive des résultats de la présidentielle congolaise du 28 novembre par la Cour suprême de Justice est prévue le 17 décembre.