L'Afrique du Sud lance son agence spatiale

9 décembre 2010 à 16h41 par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP)

L'Afrique du Sud a lancé jeudi son agence spatiale, dans le but de devenir d'ici dix ans le leader continental de l'observation terrestre par satellite.

"Nos efforts pour améliorer les ressources spatiales de l'Afrique du Sud seront d'une valeur inestimable pour la communauté scientifique d'Afrique australe", a déclaré la ministre des Sciences et des Technologies Naledi Pandor lors de la cérémonie d'inauguration à Johannesburg.

Le lancement de l'Agence spatiale nationale d'Afrique du Sud (Sansa) "va stimuler l'investissement et le secteur de la recherche scientifique locale", a-t-elle ajouté.

L'Agence, qui dispose déjà de deux micro-satellites, captera des images terrestres dans le but de faciliter la détection de catastrophes naturelles et de suivre l'évolution des ressources en eau sur le continent, a-t-elle ajouté.

La structure, pleinement opérationnelle en 2012, doit réunir l'ensemble des experts du secteur et vise à ressusciter des structures mises en sommeil dans les dernières années du régime d'apartheid au début des années 90, selon un responsable gouvernemental.

Son coût de fonctionnement annuel sera de l'ordre de 600 millions de rands (86,7 millions de dollars, 65 millions d'euros), a estimé son directeur Sandile Malinga.

"Nous allons construire nos satellites ici, en utilisant les savoir-faire locaux et on espère que cela aidera à résoudre les coûts", a-t-il ajouté.

L'Afrique du Sud, première puissance économique du continent, suit le Nigeria, l'Algérie ou l'Egypte, qui disposent déjà de leurs propres agences spatiales.