L�??Afrique indépendante dans le système international

26 octobre 2010 à 11h20 par La rédaction

Au lendemain des festivités du cinquantenaire des indépendances en Afrique, l'association des internationalistes et le secrétariat général à la célébration des indépendances africaines ont organisé un colloque le vendredi 15 octobre dernier à la fondation Simone et Cino Del Duca de l'Institut de France de Paris. Plusieurs personnalités dont Georges-Henri SOUTOU ont animé ce colloque sur le thème « L'Afrique indépendante dans le système international ».L'ouverture de ce colloque a été faite par M. Jacques Toubon, ancien ministre et secrétaire général au Cinquantenaire des indépendances africaines en 2010.Après les festivités, M. Toubon a tenu à signifier qu'il retenait deux leçons de cette expérience. D'une part, il a noté une fierté des africains pendant ce cinquantenaire. Et d'autre part, il a constaté que le discours sur l'Afrique a beaucoup changé. Pour lui, l'Afrique doit prendre dans ce nouvel ordre mondial, « la place qui lui revient ». Il a ajouté qu'il faut aider l'Afrique pour un développement durable et mettre fin à ce qui exite du pacte colonial.M. William Benichou, chargé de l'organisation des festivités du cinquantenaire à quant à lui signifié qu'on ne peut pas comprendre l'Afrique si l'on ne se plonge pas dans les réalités de ce continent, de sa culture. Selon lui, l'Afrique devrait songer à créer un G AFRIQUE : « Il faut que l'Afrique apprenne à parler d'une seule voix�?� ».Georges-Henri SOUTOU, membre de l'institut a pour sa part fait l'historique des indépendances africaines à nos jours. Il a donné l'expérience africaine de son père Jean-Marie SOUTOU directeur des affaires africaines et malgaches de 1962 à 1966 et qui croyait fortement à une Afrique libre et indépendante.Le colloque a pris fin le samedi 16 octobre 2010. Plusieurs thèmes concernant les relations France Afrique ont été aussi abordés.TITI PALE