L'Angola compte lancer les ventes de gaz à l'exportation en février

Par La rédaction

LUANDA (AFP) - (AFP)

L'Angola, second producteur pétrolier d'Afrique sub-saharienne, compte lancer la vente de gaz sur le marché mondial en février, a indiqué jeudi le directeur de production du ministère angolais des Pétroles, Alcides Santos à l'AFP.

"L'Angola produit déjà le pétrole.Maintenant, il va produire et vendre son gaz sur le marché mondial.C'est une ressource du sous-sol que nous n'arrivons pas à écouler par manque de débouchés au niveau national", a-t-il expliqué.

L'Angola estime avoir une capacité de vente de 5,2 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an pendant 25 à 30 ans, et le principal marché visé est celui des Etats-Unis.

Plusieurs groupes pétroliers sont parties prenantes au projet "Angola LNG", lancé en 2007 pour valoriser les réserves de gaz d'Angola et qui a coûté 10 milliards de dollars d'investissement.

Il s'agit de la compagnie nationale pétrolière publique Sonangol (22,8%), du groupe américain Chevron (36,4%), de la société britannique BP (13,6%), du géant pétrolier français Total (13,6%) et du groupe italien ENI (13,6%).

Le projet a impliqué la construction de sept navires méthaniers pour le transport du gaz et qui ont été commandés à des chantiers navals de Corée de Sud.

Le gaz est issu de champs situés à proximité de la ville de Soyo, situé au nord, à la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC).