L'armateur danois Maersk nie transporter des déchets toxiques au large du Cameroun

Par La rédaction

COPENHAGUE (AFP)

L'armateur danois Maersk a rejette jeudi des accusations des autorités camerounaises selon lesquelles un de ses navires, le Nashville, sillonne actuellement les côtes d'Afrique de l'Ouest dans le but de se débarrasser de sa cargaison de "déchets toxiques dangereux".

"Le Maersk Nashville ne jette aucune substance toxique.Les allégations du ministre camerounais de l'Environnement sont complètement fausses et infondées", a déclaré l'armateur dans un communiqué.

"Quinze conteneurs du Maersk Nashville ont été choisis par l'agence environnementale nigériane (NESREA) pour une inspection de déchets toxiques le 26 juillet, et aucune cargaison toxique ou suspecte n'a été trouvée", ajoute le groupe danois, un des principaux armateurs dans le monde.

"Maersk Line se plie à toutes les régulations internationales afin d'éviter toute participation à un trafic illégal, y compris de déchets toxiques ou de toute autre cargaison illégale", poursuit-il, soulignant néanmoins qu'"il est de la responsabilité du client de déclarer correctement ce qu'il charge dans le conteneur".

Le propriétaire du porte-conteneurs en question n'est pas néerlandais mais allemand et ce cargo a été affrété par Maersk, a précisé le groupe à l'AFP.

Dans un communiqué diffusé mercredi, le ministre camerounais de l'Environnement Pierre Hélé a fait état d'informations qui lui étaient parvenues sur "un navire hollandais dénommé N.V.Nashville, No UE/SU 4635950, transportant des déchets toxiques dangereux, qui sillonne les côtes ouest-africaines dans le but de se débarrasser de ces déchets".