L'Egypte détermine l'emplacement de sa première centrale nucléaire

Par La rédaction

LE CAIRE (AFP)

Le président égyptien Hosni Moubarak a déterminé mercredi l'emplacement où doit être construite la première centrale nucléaire du pays, sur la côte méditerranéenne, a annoncé le porte-parole de la présidence, Souleimane Awad.

"Le président Moubarak a décidé qu'Al-Dabaa serait l'emplacement de la première centrale électrique fonctionnant à l'énergie nucléaire en Egypte", a-t-il déclaré, cité par l'agence officielle Mena.

Al-Dabaa se trouve sur la côte méditerranéenne, à l'ouest d'Alexandrie.

Ce site, qui fait l'objet d'études depuis des années, était au centre d'une sourde rivalité entre partisans de son utilisation à des fins nucléaires, et certains promoteurs immobiliers proches du pouvoir désireux d'y construire des installations touristiques.

Le chef de l'Etat égyptien a pris cette décision à l'issue d'une réunion du Conseil suprême pour l'usage pacifique de l'énergie nucléaire, à laquelle ont notamment participé le Premier ministre Ahmad Nazif, le ministre de la Défense Hussein Tantaoui et le chef des renseignements Omar Souleimane.

Cette réunion était "extrêmement importante et représente une transition dans le processus de mise en place du programme stratégique visant à assurer la fourniture d'énergie et l'usage pacifique de l'énergie nucléaire", a souligné M. Awad.

Selon la Banque mondiale, la demande d'électricité en Egypte a augmenté en moyenne de 7% entre 1997 et 2004 et doit se situer autour de 6-7% pendant la décennie suivante.

M. Moubarak avait annoncé en octobre 2007 que son pays comptait se doter de quatre centrales nucléaires civiles, sous supervision de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), relançant son programme nucléaire après un gel de 20 ans.

Ce programme avait été gelé après la catastrophe de Tchernobyl, en Ukraine, en 1986.

En juin, le chef de l'AIEA, Yukiya Amano, avait affirmé lors d'une visite au Caire que l'agence était prête à aider l'Egypte dans la construction de centrales nucléaires.

L'Egypte possède un réacteur de recherche situé à Inchas, au nord-est du Caire.

L'Egypte, qui a ratifié en 1981 le traité de non prolifération nucléaire (TNP), soutient l'élimination des armes nucléaires au Moyen-Orient et critique régulièrement Israël sur cette question.

Mais elle refuse de signer un protocole additionnel renforçant encore les pouvoirs d'inspection de l'AIEA.