L'Egypte va réexaminer la rupture de ses liens diplomatiques avec Damas

Par La rédaction

Le Caire (AFP)

L'Egypte va "réexaminer" ses relations diplomatiques avec la Syrie qui avaient été rompues le mois dernier sous la présidence de l'islamiste Mohamed Morsi, déposé depuis par l'armée, a déclaré samedi le ministre par intérim des Affaires étrangères Nabil Fahmy.

"Tout sera réexaminé", a déclaré à la presse M. Fahmy, au sujet de la décision de rompre l'ensemble des relations diplomatiques avec la Syrie prise par M. Morsi. 

"Cela ne signifie pas forcément qu'elles vont reprendre", a-t-il souligné.

"Il n'y a aucune intention d'un jihad en Syrie", a-t-il ajouté, en référence aux appels à la guerre sainte en Syrie qui avaient été lancés sous la présidence de Mohamed Morsi.

M. Morsi avait annoncé mi-juin la rupture complète des relations diplomatiques avec le régime de Bachar el-Assad et l'Egypte avait ensuite fermé son ambassade à Damas.

Il a été renversé le 3 juillet par l'armée, dans la foulée de grandes manifestations contre lui.

Lors de son année au pouvoir, le gouvernement dominé par les islamistes avait appelé à plusieurs reprises au départ du président Assad.

M. Fahmy a indiqué en outre samedi qu'il était en faveur d'une solution politique au conflit en Syrie.