L'ex-chef de la police sud-africaine entre en prison pour quinze ans

Par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP) - (AFP)

L'ex-chef de la police nationale sud-africaine et ancien président d'Interpol, Jackie Selebi, a entamé lundi une peine de quinze ans de prison pour corruption, a indiqué une porte-parole du parquet.

"J'ai été informée que Selebi s'était présenté à la prison centrale de Pretoria, accompagné de ses avocats et de l'officier chargé de l'affaire", a indiqué la porte-parole-parole Mthunzi Mhaga à l'AFP.

"Il est à l'hôpital de la prison", où il est arrivé dans une ambulance, a précisé la porte-parole des services pénitentiaires Sibongile Khumalo.

La Cour d'appel sud-africaine avait confirmé vendredi la condamnation à quinze ans de prison de M. Selebi, plus haut responsable du pays jamais condamné pour faits de corruption.

L'ancien chef de la police avait été condamné en première instance par la Cour suprême pour avoir livré des informations secrètes de la police à des trafiquants de drogue, moyennant des cadeaux et pots-de-vin d'un montant estimé à 1,2 million de rands (108.000 Euros), entre 2000 et 2005.

Il avait été hospitalisé après s'être effondré, vendredi, à l'annonce du verdict.

Ses avocats ont en conséquence obtenu un court délai, puisqu'il avait théoriquement 24 heures pour se présenter à la prison, mais ils n'ont pas pu retarder davantage son incarcération.

Il peut encore intenter un recours devant la Cour constitutionnelle.