L'ONU appelle la Guinée-Bissau à respecter le cadre constitutionnel

5 mars 2020 à 18h37 par AFP

AFRICA RADIO

Le Conseil de sécurité de l'ONU a appelé jeudi dans une déclaration la Guinée-Bissau à respecter le cadre constitutionnel pour régler la crise post-électorale et institutionnelle, au lendemain d'une réunion à huis clos tenue à l'initiative du Niger, membre non permanent.

"Les membres du Conseil de sécurité expriment leur profonde préoccupation" face à cette crise, souligne leur déclaration. Ils "appellent les parties à respecter le cadre légal et constitutionnel et un processus démocratique pour régler la crise".Ils leur demandent aussi de privilégier "le dialogue" et "une résolution pacifique" de la crise et de "s'abstenir de toute action ou déclaration pouvant exacerber les tensions", ajoute leur texte.Le Conseil de sécurité demande aussi à la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) "d'envoyer au plus vite une mission politique de haut niveau en Guinée-Bissau afin d'aider à résoudre la crise".Ses membres enfin "exhortent les forces de sécurité et de défense à ne pas interférer avec la crise politique et post-électorale", souligne leur déclaration.Mardi, le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, avait aussi fait part de son inquiétude face à l'évolution de la situation à Bissau. Il avait demandé aux parties d'exercer "le maximum de retenue".Deux mois après l'élection présidentielle du 29 décembre, deux chefs d'Etat rivaux ont été investis en Guinée-Bissau, minée par l'instabilité politique : elle a connu quatre coups d'Etat et 16 tentatives depuis son indépendance en 1974.