Dépêches AFP

L'UE remet en cause la crédibilité des élections au Mozambique

08 novembre 2019 à 17h26 Par AFP
L'Union européenne a remis en cause la crédibilité de la victoire écrasante du régime au pouvoir au Mozambique lors des récentes élections générales en dénonçant vendredi une litanie d'irrégularités, et exhorté la justice à les corriger. Selon les résultats publiés par la Commission électorale, le président sortant Filipe Nyusi a été réélu le 15 octobre pour cinq ans et son parti le Frelimo, au pouvoir depuis l'indépendance en 1975, a retrouvé sa majorité absolue au parlement.Le principal parti d'opposition, l'ex-rébellion de la guerre civile (1975-1992), la Renamo, a dénoncé des fraudes massives du pouvoir et déposé un recours en annulation du scrutin.Au lendemain du scrutin, la société civile locale et plusieurs missions d'observateurs étrangers avaient elles aussi pointé du doigt de nombreuses "anomalies".Celle de l'UE a monté ces critiques d'un cran en publiant vendredi un communiqué au vitriol.Entre autres "fraudes", sa mission d'observation assure avoir été le témoin de "bourrages d'urnes, de votes multiples, d'invalidations délibérées de votes de l'opposition, d'altérations des résultats par l'ajout frauduleux de bulletins"."Ces irrégularités ont été observées dans toutes les provinces" du pays, précise l'UE."Les observateurs de l'UE ont été informés dans tout le pays de centaines de cas d'expulsion d'assesseurs et de scrutateurs de l'opposition, souvent avec l'aide de la police", poursuit l'UE, ajoutant avoir aussi noté "des taux de participation improbables" ou "un nombre significatif de décomptes anormaux".L'UE a estimé que la Commission électorale devait "s'expliquer" sur ces irrégularités et appelé la Cour constitutionnelle, saisie par l'opposition, à "corriger certaines d'entre elles".La campagne électorale a été émaillée de nombreux incidents et violences, malgré la signature en août d'un accord de paix entre le gouvernement et la Renamo censé mettre un terme définitif à plus de quarante ans de conflit.