La Centrafrique sous le régime de François Bozizé

Par La rédaction

BANGUI (AFP)

Des élections présidentielle et législatives se déroulent dimanche en République centrafricaine.Voici les dates-clés de la Centrafrique sous le régime de François Bozizé:

- 15 mars 2003: François Bozizé, ancien chef d'état-major, renverse Ange-Félix Patassé au pouvoir depuis 1993 et s'autoproclame président.

- 19 mars: Arrivée des premiers militaires tchadiens.500 Tchadiens sont déployés à Bangui, en renfort d'une force de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cémac).

- 29 juil: La France confirme son "engagement aux côtés de la Centrafrique", où elle maintient un contingent de 200 soldats.

- 20 nov 2004: Des assaillants non identifiés attaquent Birao (nord-est).

- 5 déc: Adoption d'une nouvelle Constitution après un référendum.

- 8 mai 2005: Second tour des élections marquant la fin de deux ans de transition et d'un processus électoral émaillé de crises.Bozizé remporte la présidentielle.Victoire aux législatives de la coalition réunissant ses partisans.

- 27 sept et 1er déc: Attaques contre un véhicule de l'armée à Markounda (nord) et contre la sous-préfecture de Kabo (nord), revendiquées par l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD).

- 29 jan 2006: Attaque de Paoua (500 km au nord de Bangui) par des individus armés, réprimée par l'armée.Le gouvernement reconnaît 27 morts, l'Union des journalistes évalue à 80 le nombre de personnes tuées par les forces de l'ordre.

- 12 mars: La présidence accuse Patassé et son parti de déstabiliser la Centrafrique en formant des "rebelles" à la frontière avec le Soudan.C'est la première fois que le pouvoir reconnaît l'existence d'une rébellion.

- 30 oct: Birao tombe aux mains des rebelles de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR), qui poursuivent leur progression.Le 10 décembre, l'armée reprend la dernière localité du nord-est encore aux mains des rebelles.

- 3-4 mars 2007: L'armée repousse une nouvelle attaque de l'UFDR contre Birao.

- 8-20 déc 2008: Un forum sur la paix et la réconciliation réunit pouvoir, opposition, rébellion et société civile pour tenter de sortir le pays de la crise.Depuis 2007, plusieurs accords de paix ont été signés entre Bangui et des mouvements rebelles.

- 19 jan 2009: Gouvernement d'ouverture avec la participation de la rébellion et de personnalités issues de l'opposition modérée.

- 8 avr 2010: Nouvel accord de défense entre la France et la Centrafrique.

- 24 nov: La Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP), qui n'a pas signé les accords de paix, attaque Birao, reprise deux jours plus tard par l'armée.Les rebelles indiquent avoir quitté la localité le 30 novembre après des combats impliquant l'armée tchadienne.

L'est et le nord du pays sont en proie à des attaques de la rébellion ougandaise de l'armée de résistance du seigneur (LRA) et de la rébellion centrafricaine de la CPJP.

- 10 jan 2011: Début de la campagne en vue des élections présidentielle et législatives.