La déchirure, une imposture pour certain.

Par La rédaction

A l'occasion du cinquantième anniversaire des accords d'Evian, le service public français a diffusé en Prime-time le dimanche 11 mars dernier un film documentaire sur l'histoire de l'indépendance algérienne. La déchirure, réalisé par Benjamin Stora et Gabriel Le Bomin relate en couleur la chronologie des huit années de guerre entre la France et l'Algérie qui déboucheront sur l'indépendance du pays africain. Une rétrospective claire et factuelle qui est pourtant loin de convaincre tout le monde. Alexandre Gerbi publie sur son blog un long article référencé qui conteste fermement la véracité du documentaire. Habitué à la contestation, l'auteur de l'Histoire occultée de la décolonisation franco-africaine ( Ed.L'Harmattan, 2006) reproche au film de passer outre plusieurs faits historiques reconnus par les historiens. M. Gerbi s'appuie sur un argumentaire étalé sur trois pages pour déplorer ce qui constitue, selon lui, un mensonge, voir une désinformation dans le documentaire. Gerbi affirme que l'indépendance algérienne n'est pas le résultat d'un combat d'un peuple assoiffé d'identité et de liberté mais plutôt d'une man�?uvre politique émanent du Général De Gaulle. S'appuyant notamment sur les célèbres biographies du premier Président de la cinquième République (le C'était De Gaulle d'Alain Peyrefitte en première ligne), l'auteur renvoi le documentaire à la réalité historique révélant chez le Général une arabo-phobie criante. Pour Gerbi, l'équation du soulèvement algérien vu de l'Elysée se résout à considérer les peuples africains « colonisés » comme différents (voir inférieurs), et ne pouvant ainsi et sous aucun prétexte être considéré un jour comme des Français à part entière. La seule issu possible pour cesser les violences déclenchées en 1954 sans voir le peuple de France se « bougnouliser » (dixit Charles De Gaulle) était de donner l'indépendance aux Algériens. Un détail historique invisible dans ce documentaire naïf et mensonger selon Alexandre Gerbi.Retrouvez l'article complet sur le blog d'Alexandre Gerbi : http://fusionnisme.blogspot.fr/Raphaël Delvolvé