La France reconnaît la torture et l'assassinat d'Ali Boumendjel

AFRICA RADIO

3 mars 2021 à 15h11 par AFP

Emmanuel Macron a reconnu mardi, "au nom de la France", que l'avocat et dirigeant nationaliste algérien Ali Boumendjel avait été "torturé et assassiné" par l'armée française pendant la guerre d'Algérie en 1957, un geste d'apaisement recommandé par le rapport de l'historien français Benjamin Stora.