La Guinée-Bissau arrive à réduire sa dette

16 décembre 2010 à 23h26 par La rédaction

WASHINGTON (AFP)

La Guinée-Bissau est parvenue jeudi au terme d'une procédure qui doit lui permettre d'obtenir un allégement de la dette de 1,2 milliard de dollars, ont annoncé le Fonds monétaire international et la Banque mondiale.

Ce pays d'Afrique de l'Ouest est arrivé au point d'achèvement de l'initiative pour les Pays pauvres très endettés (PPTE), grâce à un vote du conseil d'administration des deux institutions de Washington.

L'effort est réparti entre le FMI et la Banque mondiale, d'autres institutions multilatérales, les créanciers publics du Club de Paris et des créanciers privés.

Le montant actuel de la dette de la Guinée-Bissau n'a pas été précisé.Mais d'après les chiffres du FMI, elle doit descendre à 47% du produit intérieur brut, contre 163% en 2009.

"Cela récompense les formidables efforts du pays pour rétablir la stabilité économique, sociale et institutionnelle et permet à la Guinée-Bissau et ses partenaires de tourner leur attention vers les immenses défis qui se dressent pour regagner ce qui a été perdu lors de décennies marquées par le conflit", a estimé le directeur de la Banque mondiale pour la Guinée-Bissau, Habib Fetini, cité dans un communiqué.

Ce pays de 1,65 million d'habitants, instable politiquement et parmi les plus pauvres du monde, peine à se relever d'une guerre civile en 1998-1999.En novembre, le Conseil de sécurité de l'ONU avait exprimé ses inquiétudes face à la montée de l'insécurité, du trafic de drogue et du crime organisé.

La Guinée-Bissau est devenue le 32e pays à atteindre le point d'achèvement de l'initiative PPTE, deux jours après le Togo.

"C'est une bonne nouvelle que le peuple bissau-guinéen considère comme un cadeau de Noël.Il faut maintenant que nous, Guinéens, nous changions de comportement", avait déclaré mercredi le président Malam Bacai Sanha, en apprenant que le FMI et la Banque mondiale s'apprêtaient à alléger la dette du pays.