La Libye reçoit ses premières doses de vaccin anti-Covid

Par AFP

AFRICA RADIO

La Libye a reçu dimanche une première livraison de vaccins anti-Covid avec l'arrivée à Tripoli de 100.000 doses du vaccin russe Spoutnik V, au moment où le pays observe une augmentation des cas, avec un système de santé fragilisé par les conflits.

"Nous avons réussi à importer le premier lot de vaccins contre le coronavirus, suivi bientôt par d'autres livraisons", a annoncé le Premier ministre Abdelhamid Dbeibah sur Twitter.Peu après avoir obtenu la confiance du Parlement, M. Dbeibah avait affirmé que l'accès au vaccin était une des priorités de son gouvernement, critiquant la gestion de la crise sanitaire jusqu'alors.Les "101.250 doses du vaccin russe Spoutnik V sont arrivées à Tripoli", a précisé le ministère de la Santé dans un communiqué.M. Dbeibah a appelé les Libyens à "s'enregistrer sur la plateforme électronique de vaccination" lancée par les autorités début mars pour préparer la campagne de vaccination.Le dernier bilan officiel fait état de 162.294 cas de contamination, dont 2.737 morts, dans le pays de près sept millions d'habitants.Des responsables régionaux de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont noté jeudi l'apparition de deux nouveaux variants du coronavirus en Libye.Le pays a enregistré ces dernières semaines environ un millier de nouveaux cas par jour, malgré un accès relativement difficile aux tests PCR pour les Libyens.Les établissements de santé sont souvent saturés, par manque de moyens et de matériel.Aucune mesure de confinement n'est actuellement en vigueur et bien que le port du masque soit obligatoire, il est peu suivi dans les lieux publics extérieurs.La Libye tente de s'extraire d'une décennie de conflits, depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, un chaos marqué par l'existence ces dernières années de pouvoirs rivaux, en Tripolitaine (Ouest) et Cyrénaïque (Est). Le 10 mars, un nouveau gouvernement intérimaire a obtenu la confiance du Parlement, avec pour mission d'unifier les institutions du pays et d'organiser des élections nationales le 24 décembre.nd-rb/hme/mdz