La Mauritanie d'accord pour un sommet maghrébin

Par La rédaction

AFRICA RADIO
NOUAKCHOTT (AFP) - (AFP)

Le président tunisien Moncef Marzouki a annoncé vendredi, au cours d'une visite à Nouakchott, que son homologue mauritanien a donné son accord pour la tenue d'un sommet de l'Union du Maghreb Arabe (UMA).

"Nous sommes d'accord, le président (Ould Abdel Aziz) et moi, pour la tenue d'un sommet de l'UMA" a affirmé M. Marzouki, à l'issue d'un premier entretien avec le chef de l'Etat mauritanien.

"Il ne reste plus que la grande soeur, l'Algérie, mais je souhaite, je suis même sûr que ma visite (à Alger) sera un succès" a-t-il ajouté.

Le président tunisien est arrivé vendredi à Nouakchott pour une visite officielle de trois jours, dans le cadre d'une tournée régionale consacrée à la relance de l'UMA.Il se rendra dimanche matin Alger, dernière étape de son périple maghrébin entamé lundi par le Maroc.

L'UMA, qui comprend l'Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie a été créée en 1989 mais est en panne en raison de différends entre ses membres.

Après une première série d'entretiens vendredi, les présidents tunisien et mauritanien devaient se retrouver dans la soirée pour un dîner officiel.

"MM.Marzouki et Ould Abdel Aziz sont sur la même longueur d'ondes s'agissant de la question maghrébine, la Mauritanie ayant réussi à rester hors des dissensions régionales", notamment entre le Maroc et l'Algérie sur la question du Sahara occidental, a expliqué une source diplomatique mauritanienne.

"La Mauritanie a adopté une position de neutralité positive dans ce dossier, encourageant une solution acceptée par tous dans le cadre des décisions des Nations unies sur l'autodétermination" de ce "territoire", selon cette même source.

Le Sahara occidental est une ex-colonie espagnole annexée en 1975 par le Maroc qui lui propose une large autonomie avec un gouvernement et un parlement locaux, sous sa souveraineté.Le Front Polisario, soutenu par l'Algérie, rejette le plan marocain, réaffirmant "le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination" via un référendum.

Au cours de son séjour à Nouakchott, le président tunisien devait rencontrer la communauté tunisienne vivant en Mauritanie, et donner samedi au palais des congrès de Nouakchott une conférence sur le printemps arabe.

Il rencontrera également samedi le Premier ministre, les président du Sénat et de l'Assemblée nationale, et visitera le port de Nouakchott et les installations de l'Aftout Sahli, alimentant Nouakchott en eau à partir du fleuve Sénégal.

M. Marzouki quittera Nouakchott dimanche vers 04H00 (locales et GMT) pour l'Algérie, dernière étape de sa visite entamée au Maroc.