La Tunisie grelotte, un millier d'automobilistes piégés

Par La rédaction

Tunis (AFP)

Un millier d'automobilistes ont été pris au piège dimanche soir par d'abondantes chutes de neige dans le nord-ouest de la Tunisie, où une dizaine de centres d'accueil ont été ouverts en urgence, a-t-on appris lundi auprès de la présidence du gouvernement.

Si la neige n'est pas rare en hiver sur les hauteurs de ce pays d'Afrique du Nord, la Tunisie connaît depuis une semaine une vague de froid intense -jusqu'à moins 5 degrés- venue d'Europe.

Malgré les avertissements des autorités, "un millier d'automobilistes" ont été pris au piège dimanche par les fortes chutes de neige dans le gouvernorat de Jendouba, en particulier sur la Nationale 17, totalement impraticable, a indiqué à l'AFP la présidence du gouvernement.

Le Premier ministre Youssef Chahed a tenu des réunions en urgence avec les ministres de l'Intérieur Hédi Majdoub, de la Défense Farhat Horchani et de l'Equipement Mohamed Salah Arfaoui, et une dizaine de centres d'hébergement ont été ouverts, a-t-on ajouté.

En cette période de vacances, au moins deux bus scolaires se trouvaient dans cet "embouteillage monstre" et des équipes de la protection civile ont été envoyées sur place pour fournir vivres et couvertures, a précisé la radio privée Mosaïque FM.

Plusieurs ministres se sont rendus sur place pour superviser les opérations, dont celui du Commerce Zied Ladhari, afin de vérifier les mesures d'approvisionnement.

A ce titre, le gouverneur de Jendouba, Akram Sebri, a indiqué que "des quantités importantes de produits alimentaires et du gaz liquéfié" avaient été stockées "par précaution".

Les chutes de neige ont également touchées le gouvernorat de Kasserine, plus au sud.

Ces intempéries frappent des régions de Tunisie parmi les plus défavorisées.Selon les autorités, les enfants présentant des symptômes grippaux et les personnes fragiles ont ainsi été évacués afin de les rapprocher de centres hospitaliers.

Au début du mois, le froid a fait une victime, une fillette de neuf ans, à Aïn Draham, dans le gouvernorat de Jendouba, selon les médias tunisiens.

Cette vaste offensive hivernale doit se poursuivre au moins jusqu'en milieu de semaine, d'après les services météorologiques.