Le directeur d'une importante radio somalienne tué à Mogadiscio

Par La rédaction

MOGADISCIO (AFP) - (AFP)

Le directeur d'une importante radio somalienne, radio Shabele, a été tué par balles samedi par des hommes non identifiés devant son domicile à Mogadiscio, ont annoncé des collègues et des témoins.

"Deux hommes armés de pistolets ont tiré plusieurs fois sur le directeur et il est mort sur le coup, nous sommes très inquiets ce soir," a déclaré Adan Yare, un collègue.

Deux hommes ont arrêté le directeur de la station, Hassan Osman, alors qu'il entrait chez lui, dans le district de Madina (sud de Mogadiscio), et l'ont visé plusieurs fois à la tête et aux épaules, a précisé Mohamed Moalim, un proche du journaliste.

"Nous ne savons pas qui ils (les hommes armés) sont, mais ils lui ont tiré dessus de façon impitoyable à la tête et aux épaules," a-t-il ajouté.

Radio Shabele a interrompu ses programmes et a diffusé des versets du Coran en signe de deuil peu après le meurtre de son directeur.

La Somalie, en état de guerre civile depuis 20 ans, est considérée comme l'un des endroits les plus dangereux au monde pour les journalistes.L'organisation de défense des médias Reporters sans frontières (RSF) recensait, en décembre, 25 journalistes tués dans le pays depuis 2007.

En décembre, un homme en uniforme militaire somalien avait tué par balles un journaliste d'une télévision locale dans une rue de la capitale.Deux mois plus tôt, un caméraman malaisien avait aussi été tué à Mogadiscio, lors d'affrontements entre des hommes armés et la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), qui soutient le fragile gouvernement de transition (TFG) contre les rebelles islamistes shebab.

Les insurgés se sont retirés de leurs positions clé dans Mogadiscio début août, mais la capitale reste l'une des moins sûres au monde, régulièrement le théâtre de fusillades, attaques aux véhicules piégés ou à la grenade.