Le douloureux combat de Tunisiens pour rapatrier les enfants de jihadistes

AFRICA RADIO

12 juillet 2020 à 5h42 par AFP

Taheyya a vu grandir via WhatsApp cinq de ses petits-enfants nés en Syrie où leur père avait rejoint un groupe jihadiste.Cette grand-mère tunisienne espère pouvoir un jour serrer dans ses bras les trois survivants, bloqués dans le pays en guerre.