Le Malawi autorise à son tour le cannabis médicinal

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Malawi a rejoint jeudi la liste des pays africains qui autorisent la culture et la commercialisation sur son territoire du cannabis à usage médicinal, qui pourrait compenser pour partie sa production aujourd'hui déclinante de tabac.

Votée à l'unanimité au Parlement, la loi accorde aussi son feu vert à la production et la commercialisation de marijuana pour la fabrication de textiles et de cordes.Le texte consulté par l'AFP met en place une autorité de régulation chargée de délivrer les licences de production, de vente et de distribution. Les contrevenants s'exposent à de fortes amendes (jusqu'à 70.000 dollars) et à une peine maximale de prison de vingt-cinq ans.La loi interdit également spécifiquement le recours aux enfants pour la production de la marijuana.Les Etats-Unis ont suspendu l'an dernier leurs importations de tabac en provenance du Malawi pour dénoncer le travail des mineurs dans sa production.Parfois décrit comme "l'or du Malawi", le cannabis y est cultivé depuis des années illégalement dans les campagnes.L'expert local en crimes financiers Jai Banda a salué la décision du Parlement. "Je pense que nous allons pouvoir exporter (du cannabis) et ainsi en tirer de précieuses devises étrangères", a-t-il déclaré à l'AFP, "c'est un pas dans la bonne direction".Depuis 2017, le petit royaume du Lesotho, l'Afrique du Sud et la Zambie ont décriminalisé l'usage médicinal du cannabis.