Le Maroc dit non aux étrangers

Par La rédaction

Pour la première fois depuis l'indépendance, le championnat national du Maroc ne compte pas d'entraîneurs étrangers. Simple hasard ou choix délibéré ? En tout cas, les entraîneurs marocains ont le vent en poupe.

Pendant longtemps, les sorciers blancs sont venus prêcher la bonne parole dans la Botola. Le championnat marocain reprendra son bon droit dans quelques jours... sans aucun entraîneur étranger. Exit les Diego Garzitto, Henri Michel et autres Jean-François Jodar. C'est une première dans l'histoire du championnat local. Ils étaient cinq au coup d'envoi de la saison 2010-2011 : l'Argentin Oscar Fullone (KAC Kenitra), le Brésilien José Dutra Dos Santos (WAC) et les Français Diego Garzitto (WAC), Henri Michel (Raja Casablanca) et Jean-François Jodar (Moghreb Athlétic de Tétouan). Quatre mois plus tard, il n'en reste plus. La phase retour reprendra sans les (...)

> Lire la suite