Le ministre américain de la Défense s'est rendu en Somalie

27 novembre 2020 à 15h39 par AFP

AFRICA RADIO

Le ministre américain de la Défense par intérim, Chris Miller, s'est rendu vendredi en Somalie, a annoncé le Pentagone, alors que les Etats-Unis envisagent de retirer leurs troupes de ce pays.

M. Miller "a célébré Thanksgiving avec le personnel militaire et des contractuels à Camp Lemonnier, à Djibouti, et à Mogadiscio, en Somalie", a indiqué le ministère de la Défense dans un communiqué.Lors de son séjour dans ces deux pays, M. Miller a "réaffirmé la détermination des Etats-Unis à affaiblir les organisations extrémistes violentes qui menacent les intérêts américains, nos partenaires et alliés dans la région", précise le communiqué.Il a aussi souligné "l'importance que les efforts de la communauté internationale se poursuivent sur ce front".La visite de M. Miller intervient après l'annonce, la semaine dernière, de la mort d'un agent de la CIA en Somalie, où quelque 700 soldats des forces spéciales américaines forment et conseillent l'armée somalienne face aux jihadistes shebab, affiliés à Al-Qaïda.Le ministère de la Défense envisage de réduire sa présence en Somalie, dans le cadre de la volonté de l'administration Trump de se désengager de certaines zones de conflit pour repositionner ses forces en fonction des principaux adversaires des Etats-Unis, dont la Chine.Mais les shebab restent une menace importante en Somalie et dans la région, comme l'a encore affirmé un rapport rendu public mercredi par l'inspecteur général du ministère américain de la Défense.Le groupe "continue à s'adapter, à résister, et reste capable d'attaquer les intérêts occidentaux et leurs partenaires en Somalie et en Afrique de l'est", note ce rapport.