Le Niger va se doter d'un fichier biométrique pour les élections de 2021

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Niger va se doter pour la première fois d'un fichier électoral biométrique pour les scrutins présidentiel et législatifs de 2021, avec l'aide de l'entreprise néerlandaise Gemalto, spécialisée dans la sécurité numérique, a annoncé jeudi la radio publique nigérienne.

Le contrat, dont le montant n'a pas été publiquement annoncé, a été signé mercredi à Niamey entre le président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni) du Niger, Issaka Souna, et des représentants de Gemalto, a précisé la radio.Gemalto a été retenue parmi 18 autres candidatures avec une offre financière de 19,6 milliards de FCFA (29,8 millions d'euros), a confié à l'AFP un officiel nigérien.C'est la première fois que le Niger va tenir des élections sur la base d'un ficher biométrique."Les listes biométriques excluent des enrôlements multiples ou fictifs et mettent en principe fin aux votes multiples, apportant au processus électoral plus de sécurité et de transparence", a commenté Issaka Souna lors de la signature du contrat.Les élections présidentielle et législatives de 2021 doivent être précédées par des élections municipales et régionales.Le président Mahamadou Issoufou, au pouvoir depuis 2011, a assuré qu'il ne modifierait pas la Constitution pour briguer un troisième mandat.L'opposition, dont le parti de Hama Amadou, arrivé deuxième à la présidentielle de 2016, refuse de siéger à la Céni et conteste le code électoral élaboré en 2017 sur une base "non consensuelle" et "sans sa participation". M. Amadou, qui vit en exil à l'étranger, risque de se voir écarter du prochain scrutin pour avoir été condamné à un an de prison dans une affaire de trafic international de bébés.