Le Nigeria nomme un nouveau chef de l'armée

Par AFP

AFRICA RADIO

Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, a nommé jeudi un nouveau général à la tête de l'armée, six jours après la mort du chef de l'armée dans un crash d'avion militaire dans le nord du pays.

Le président "a nommé le major général Farouk Yahaya comme nouveau chef de l'armée", a annoncé le ministère de la Défense dans un communiqué.Avant sa nomination, qui doit cependant encore être entérinée par l'Assemblée nationale, le général Yahaya commandait la première division de l'armée nigériane ainsi que l'opération militaire contre la rébellion jihadiste dans le nord-est du pays, selon ce communiqué. Cette annonce intervient six jours après le décès dans le crash d'un avion avec dix autres officiers du lieutenant général Ibrahim Attahiru, nommé le 26 janvier, alors que le président Buhari était sous le feu des critiques après des mois de grave détérioration de la situation sécuritaire. Ce troisième accident d'un avion militaire depuis le début de l'année avait eu lieu peu avant son atterrissage prévu à l'aéroport international de Kaduna, à cause de mauvaises conditions climatiques, selon l'armée.La tâche du nouveau chef de l'armée, âgé de 55 ans et originaire de l'Etat de Sokoto (Nord-Ouest) est immense, alors que le pays le plus peuplé d'Afrique est le théâtre de plusieurs conflits meurtriers.Depuis 2009, la rébellion jihadiste dans le nord-est du pays a fait plus de 40.000 morts et forcé plus de 2 millions de personnes à fuir leur domicile.La possible mort du chef du groupe jihadiste Boko Haram, Abubakar Shekau, attaqué la semaine dernière par des jihadistes rivaux liés à l'organisation Etat islamique (EI), pourrait changer la donne sur ce front. L'armée est également engagée dans le nord-ouest et le centre du pays, où des bandes criminelles sèment la terreur dans les zones rurales, attaquant des villages, volant du bétail et multipliant les enlèvements contre rançon.Elle est également déployée aux côtés de la police pour restaurer la sécurité dans le sud-est du pays, où les attaques armées se multiplient sur fond de velléités indépendantistes. Enfin, elle patrouille au large des côtes, dans le golfe de Guinée, repaire de pirates qui attaquent les bateaux et se livrent à des enlèvements.