Le Nigeria renforce la sécurité à bord des avions vers les Etats-Unis

Par La rédaction

LAGOS (AFP)

Le Nigeria a commencé à renforcer la sécurité de ses aéroports avec la présence d'officiers de sécurité à bord des avions à destination des Etats-Unis et l'usage sélectif de scanners corporels, ont indiqué des sources officielles mercredi.

Plusieurs mois après la tentative d'attentat contre un avion de ligne américain perpétrée par un jeune Nigérian le 25 décembre 2009, des officiers de sécurité sont désormais à bord de certains vols vers le USA, a annoncé l'ambassadeur des Etats-Unis au Nigeria Robin Renee Sanders mercredi à Lagos.

Le diplomate a indiqué que ce programme avait commencé à être mis en place depuis deux mois, mais a refusé de fournir plus de détails, notamment si la mesure concernait tous les vols vers les USA.

Quant aux scanners corporels, ils sont en service dans les quatre aéroports internationaux du Nigeria et sont utilisés de façon sélective, a indiqué le chef de l'aviation civile Harold Demuren.

M. Demuren a assuré que les scanners ont enregistré "de nombreux succès", mais a refusé de préciser s'ils avaient permis de déjouer des tentatives d'attentats.

La sécurité "n'est pas seulement un problème américain, mais un problème global", a-t-il dit."La guerre contre le terrorisme doit être gagnée".

Le Nigérian Umar Farouk Abdulmutallab, 23 ans, est accusé d'avoir tenté le 25 décembre de faire exploser un avion de ligne américain en provenance d'Amsterdam qui s'apprêtait à atterrir à Detroit (nord des Etats-Unis).

Il était arrivé à Amsterdam en provenance de Lagos, où les contrôles de sécurité n'avaient pas révélé la présence d'explosifs qui étaient cachés le long de sa cuisse.

La décision de recourir aux scanners corporels a été prise dés le 30 décembre par l'autorité de l'aviation civile nigériane.