Dépêches AFP

Le Parlement européen dénonce la condamnation à mort d'une Soudanaise violée

31 mai 2018 à 11h53 Par AFP
Le Parlement européen a fermement dénoncé jeudi la condamnation à mort d'une jeune Soudanaise, pour avoir tué son mari accusé de l'avoir violée. Dans une résolution votée à très large majorité, l'institution réunie à Strasbourg "déplore et réprouve la condamnation à mort de Noura Hussein Hammad".La jeune femme âgée de 19 ans a été reconnue coupable du "meurtre intentionnel" de l'homme que son père l'avait forcée à épouser à l'âge de 16 ans et qui, selon elle, l'avait violée.Cette condamnation de la jeune femme, qui a interjeté appel, a déclenché l'indignation internationale, notamment des Nations unies et de groupes de défense des droits de l'Homme.Le Parlement européen a lui aussi "demandé aux autorités soudanaises de commuer la peine de mort prononcée à son encontre et de tenir pleinement compte du fait qu'elle a agi en état de légitime défense contre un homme et ses complices qui tentaient de la violer".Dans un texte qui n'est pas contraignant, les députés européens "invite(nt) les autorités soudanaises à se conformer au droit national et aux normes internationales en matière de droits de l'Homme" et soulignent que "conformément aux normes internationales, l'application de la peine de mort en présence de preuves flagrantes de légitime défense constitue une exécution arbitraire".