Le Parlement nigérian vote une réforme pétrolière, à l'examen depuis près de 15 ans

1er juillet 2021 à 15h07 par AFP

AFRICA RADIO

Le Parlement nigérian a voté jeudi une réforme pétrolière très attendue et à l'examen depuis 2008, qui vise à maximiser les revenus pétroliers et mieux répartir les richesses du premier producteur d'or noir en Afrique.


"Les deux Chambres ont approuvé la loi pétrolière (PIB)", a déclaré à l'AFP Ola Awoniyi, porte-parole du Sénat. "C'est un événement important pour l'Assemblée Nationale en place, après des années de retard". Le secteur au Nigeria a la réputation d'être corrompu et peu productif, avec des infrastructures délabrées après 60 ans d'exploitation, et il attire peu d'investissements malgré des réserves gigantesques en pétrole et en gaz.Le président de l'Assemblée, Femi Gbajabiamila, s'est félicité de cette "importante victoire". "Il faut souligner comme cette journée est importante. Cela fait près de 20 ans que nous attendons ça".Cette loi ambitionne donner un cadre légal et fiscal à l'industrie du gaz et du pétrole nigérian, autour de trois changements principaux: une fiscalité plus encadrée, une meilleure redistribution des richesses au bénéfice des communautés qui habitent dans les zones d'extraction, et la transformation de la Nigeria National Petroleum Commission (NNPC), réputée pour être la caisse noire de l'Etat, en une société commerciale.Le Nigeria, première économie d'Afrique grâce à sa production pétrolière, souffre d'une grave crise économique depuis le début de la crise sanitaire, après s'être difficilement relevé d'une première récession en 2016-2017.