Le Parlement tchèque augmente le nombre de soldats dans les missions étrangères

1er juin 2018 à 14h16 par AFP

AFRICA RADIO

Les députés tchèques ont augmenté vendredi le nombre de soldats à déployer dans les missions de l'UE et de l'OTAN à l'étranger, mais l'approbation finale des ces déploiements pourrait échouer en raison de l'opposition des communistes.

Le Parlement a décidé d'augmenter le nombre de soldats tchèques dans des missions étrangères de 806 actuellement à 1.081 en 2018, 1.191 en 2019 et 1.096 en 2020, notamment en Afghanistan, en Irak, au Mali et dans les pays baltes."Nous allons opérer dans les pays où nous sommes, et nous augmenterons notre présence dans certaines missions, tout comme les autres pays", a déclaré le ministre de la Défense, Karla Slechtova, sur le site internet de son ministère.Mais l'approbation effective des missions pourrait finalement se heurter au refus du parti communiste KSCM, anti-Otan, qui pourrait soutenir de manière informelle un gouvernement minoritaire émergent dirigé par le milliardaire Andrej Babis.Dirigeant le mouvement populiste ANO, Babis, qui doit être nommé Premier ministre le 6 juin, est en train de constituer un cabinet de coalition avec les sociaux-démocrates.Les deux partis disposent de 93 sièges au Parlement sur un total de de 200 et ont besoin du soutien des communistes qui ont 15 voix pour obtenir une majorité.Les communistes doivent décider de leur soutien au cabinet Babis d'ici fin juin.L'augmentation du nombre des soldats dans les missions étrangères a été adoptée grâce au soutien de l'opposition de droite et des partis centristes.Le texte prévoit que la présence de l'armée tchèque en Afghanistan, en Irak et au Mali augmentera de 275 personnes cette année, tandis que jusqu'à 290 soldats pourraient servir dans les Etats baltes."Toutes les missions concernent des tâches d'entraînement" et "pour protéger la République tchèque et l'Europe contre le terrorisme et la migrations illégale", a déclaré Mme Slechtova.