Le policier qui avait contrôlé le véhicule de Winnie Mandela suspendu

14 février 2011 à 18h36 par La rédaction

JOHANNESBURG (Afrique du Sud) (AFP)

Un policier sud-africain, impliqué dans une violente altercation avec Winnie Madikizela-Mandela à la suite du contrôle de son véhicule, a été suspendu après avoir déposé plainte contre elle, a annoncé son syndicat lundi.

"La suspension d'Odendaal si tôt après sa plainte (...) vendredi dernier est très suspect", a déclaré dans un communiqué Dirk Hermann, vice-secrétaire général du syndicat Solidarité.

"La lettre de suspension ne fournit aucune raison pour sa sanction, mais précise bien que s'il était jugé coupable, il pourrait être licencié", a-t-il ajouté.

L'ancienne héroïne de la lutte anti-apartheid se rendait à un enterrement le 30 décembre dernier et sa voiture roulait à plus de 150 km/h quand elle a été arrêtée par l'officier Jannie Odendaal et un confrère sur une autoroute au nord de Johannesburg.La scène a rapidement dégénéré en un affrontement entre les agents et l'entourage de Winnie Mandela.

Le chauffeur et le garde du corps avaient d'abord porté plainte pour intimidation et menace avec arme, accusant en particulier Odendaal de s'être montré insultant.

Le syndicat dénonce les intimidations de l'élite politique.

Odendaal a ensuite porté plainte pour obstruction de justice contre Winnie Madikizela-Mandela, voie de fait contre le garde du corps et conduite dangereuse contre le chauffeur, précise le communiqué.

Peu après l'altercation, Odendaal, qui est blanc, et son collègue, qui est noir, avaient été mutés.

Winnie Madikizela-Mandela jouit d'une grande popularité en Afrique du Sud en raison de son combat acharné contre la ségrégation, mais son image a été ternie par une condamnation en 1991 pour complicité dans le meurtre d'un adolescent et une autre en 2003 pour fraude.

Séparée de Nelson Mandela depuis 1992, elle est députée et membre des instances dirigeantes du Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir.