Le Premier ministre du Lesotho interrogé sur le meurtre de sa femme en 2017

Par AFP

AFRICA RADIO

Le Premier ministre du Lesotho, Thomas Thabane, a été interrogé par la police mercredi sur le meurtre en 2017 de son épouse dont il était en train de divorcer, a annoncé un responsable de la police de ce pays d'Afrique australe.

A la demande de son parti, la Convention des Basothos (ABC), M. Thabane, 80 ans, a été interrogé dans son bureau et non au siège de la police à Maseru, la capitale.Lipolelo Thabane, 58 ans, avait été tuée par balle en juin 2017, deux jours avant l'investiture de son époux à la tête du gouvernement du Lesotho, petit pays enclavé dans le territoire de l'Afrique du Sud. Le couple était alors en instance de divorce.Il y a deux semaines, la nouvelle femme du Premier ministre, Maesaiah Thabane, 43 ans, ne s'était pas présentée à une convocation de la police concernant le meurtre de Lipolelo Thabane. Elle a depuis disparu.Sous pression de l'opposition et de son propre parti, le Premier ministre a annoncé la semaine dernière qu'il allait démissionner à une date qui reste à préciser.L'ancien chef de la police, Holomo Molibeli, l'avait accusé d'être "impliqué" dans le meurtre de son ex-épouse, ce qui lui avait valu d'être limogé.Au moment ou le Premier ministre était entendu par les enquêteurs, quelque 600 partisans de l'opposition ont manifesté à Maseru pour exiger sa démission immédiate.Le Lesotho a une longue histoire d'instabilité politique, illustrée par des coups d'Etat militaires en 1986 et 1991.Frappé par le chômage, une épidémie de sida, qui touche 23% de sa population de 2 millions d'habitants, et un manque criant de services publics, le Lesotho fait partie des pays les plus pauvres de la planète.