Le président du Mozambique et le chef de la Renamo reprennent leurs pourparlers de paix

Par AFP

AFRICA RADIO

Le président mozambicain et le chef du principal parti d'opposition, la Renamo, ont participé à des pourparlers de paix mercredi et ont étudié les progrès enregistrés dans l'intégration des anciens rebelles au sein de la police et de l'armée, a annoncé la présidence.

Cette réunion est la première entre le président Filipe Nyusi et Ossufo Momade, chef de la Renamo, depuis huit mois.C'est aussi la première fois que M. Momade vient à Maputo depuis qu'il a succédé à l'ancien leader du mouvement rebelle devenu parti d'opposition, Afonso Dhlakama, mort en mai 2018.M. Momade vit dans les montagnes éloignées de Gorongosa (centre) comme Dhlakama, qui y a vécu jusqu'à sa mort.MM. Momade et Nyusi se sont rencontrés "pour étudier les progrès dans l'application du protocole d'accord sur les questions militaires et ont fixé les prochaines étapes pour accélérer le processus", a indiqué la présidence dans un communiqué.Lors de leur précédente rencontre en juillet 2018, MM. Nyusi et Momade avaient fait des progrès sur des points clés, à savoir le désarmement et l'intégration des anciens rebelles de la Renamo dans la police et l'armée.Les deux dirigeants "se sont félicités (des progrès) effectifs" dans la préparation des processus logistiques et opérationnels du désarmement, la démilitarisation et la réintégration des forces de la Renamo.La Renamo, qui est désormais le plus grand parti d'opposition, a conservé une aile militaire."Le deux dirigeants ont réaffirmé leur détermination à continuer et maintenir le dialogue au plus haut niveau (...) et sont tombés d'accord pour signer un accord de paix marquant la cessation des hostilités le plus vite possible".La Renamo a combattu pendant 16 ans de guerre civile contre le Frelimo (au pouvoir) jusqu'en 1992.De nouveaux pourparlers de paix ont commencé en 2016 après des combats entre forces gouvernementales et la Renamo.Le Mozambique votera en octobre pour choisir son président, les membres du Parlement, les gouverneurs de province et les élus de province.