Le président kényan dit perdre patience avec la CPI

Par La rédaction

Nairobi (AFP)

Le président kényan Uhuru Kenyatta a exprimé vendredi son impatience et ses regrets de ne pouvoir assister à l'Assemblée générale de l'ONU car son vice-président est à l'étranger en raison de la comparution de ce dernier à la Cour pénale internationale (CPI).

"Alors que de très importantes rencontres multilatérales et bilatérales sont programmées pour le président (Uhuru) Kenyatta cette semaine, notamment un discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, nous regrettons beaucoup qu'il ne puisse quitter le pays, au moment même où le vice-président (William Ruto) l'est aussi", écrit la présidence dans un communiqué.