Le président somalien en Ouganda pour évoquer la sécurité dans son pays

17 septembre 2010 à 14h12 par La rédaction

KAMPALA (AFP)

Le président somalien Sharif Cheikh Ahmed devait s'entretenir vendredi à Kampala avec son homologue ougandais Yoweri Museveni, dont le pays est le principal contributeur à la force de l'Union africaine en Somalie (Amisom), a-t-on appris de sources officielles.

"C'est une visite de routine pour évaluer la sécurité en Somalie", a expliqué à l'AFP sans plus de précisions le responsable de la communication de la présidence ougandaise, Tamale Mirundi.

"Peut-être vient-il ici pour s'entretenir avec le président en raison d'un mini-sommet sur la Somalie prévu à l'ONU jeudi prochain, auquel participera notre président" M. Museveni, a pour sa part déclaré le ministre adjoint aux Affaires étrangères Henry Okello-Oryem.

L'Ouganda fut le premier pays contributeur de troupes de l'Amisom, qui, forte actuellement de quelque 7.200 hommes, constitue le dernier rempart du très fragile gouvernement de transition face aux assauts répétés des insurgés islamistes radicaux shebab.

Le président ougandais a récemment affirmé qu'il pourrait envoyer plusieurs milliers d'hommes supplémentaires pour défaire les shebab, qui avaient revendiqué le double-attentat meurtrier (76 morts) de juillet à Kampala.

Des responsables somaliens ont expliqué que M. Museveni entendait aussi obtenir des assurances sur la composition du gouvernement somalien.

Un conflit ouvert oppose M. Sharif et son Premier ministre Omar Abdirashid Sharmarke, les deux têtes de l'excécutif somalien n'étant en particulier pas d'accord sur un projet de constitution censé remplacer l'actuelle charte de la transition.