Le Soudan accuse le Soudan du Sud d'étendre son "agression"

1er mai 2012 à 17h15 par La rédaction


KHARTOUM (AFP) - (AFP)

Le Soudan du Sud a occupé de nouvelles zones le long de la frontière avec le Soudan, étendant ainsi le champ de son "agression", a accusé mardi le ministère des Affaires étrangères soudanais dans un communiqué.

Les forces soudanaises et sud-soudanaises s'affrontent depuis des semaines dans la zone frontalière et contestée qui sépare les Etats soudanais du Kordofan-Sud et sud-soudanais d'Unité et abrite un important champ pétrolier (Heglig).

"Le gouvernement du Soudan confirme que le Soudan du Sud et son armée s'évertuent à élargir leur agression et occuper par la force des zones (...) disputées", a-t-il indiqué, ajoutant: "le Soudan ne peut tolérer que les troupes d'occupation imposent leur pouvoir".

Le 23 avril, les troupes sud-soudanaises avaient annoncé s'être retirées de la zone de Heglig, qu'elles avaient capturée dix jours plus tôt, Khartoum affirmant de son côté les en avoir chassées.

Plus tôt dans la journée, l'armée sud-soudanaise avait fait état d'affrontements entre soldats sud-soudanais et forces soudanaises, soutenues par des milices, le long de la frontière.