Le Tchad accuse l'armée centrafricaine d'avoir tué six de ses soldats

Par AFP

AFRICA RADIO

Des militaires centrafricains ont tué dimanche six soldats Tchadiens dont "cinq enlevés et exécutés" lors de l'attaque d'un poste frontalier en territoire tchadien, a affirmé lundi N'Djamena, en promettant que ce "crime de guerre" ne restera "pas impuni".

La Centrafrique accuse régulièrement son voisin du nord de soutenir des groupes armées rebelles centrafricains à partir de son territoire. "Les forces armées centrafricaines ont attaqué dimanche matin le poste avancé de Sourou, en territoire tchadien (...), tué un soldat tchadien, en ont blessé cinq et cinq autres ont été enlevés pour être ensuite exécutés à Mbang, du côté centrafricain" de la frontière, affirme le ministre tchadien des Affaires étrangères, Chérif Mahamat Zene, dans un communiqué.Les soldats centrafricains poursuivaient au-delà de leur frontière des rebelles d'un des nombreux groupes armés qui contrôlent une partie de la Centrafrique, a assuré à l'AFP un haut responsable des services de sécurité tchadiens, sous couvert de l'anonymat.Sollicitées par l'AFP, les autorités centrafricaines n'avaient toujours pas réagi lundi matin.