Législatives en Côte d'Ivoire: le président Ouattara reçoit le camp Gbagbo

Par La rédaction

ABIDJAN (AFP) - (AFP)

Le président ivoirien Alassane Ouattara a reçu jeudi la coalition de partis soutenant le chef d'Etat déchu Laurent Gbagbo, qui fait planer la menace d'un boycott des législatives du 11 décembre quelques mois après une sanglante crise post-électorale.

La délégation du Congrès national pour la résistance et la démocratie (CNRD), emmenée par Miaka Oureto, président par intérim du Front populaire ivoirien (FPI), parti de M. Gbagbo, a été reçue durant plus d'une heure au palais présidentiel d'Abidjan.

"C'est le dialogue républicain qui vient d'être lancé, nous l'espérons", a déclaré M. Oureto devant la presse à la sortie.

Le secrétaire général du FPI, Laurent Akoun, a indiqué que la délégation avait évoqué la question de la "sécurité", "l'Etat de droit et le fonctionnement des institutions", "la réconciliation nationale" et "le jeu électoral".

Pour le président Ouattara, "nous devons continuer de discuter", a expliqué M. Akoun, assurant que le camp Gbagbo irait "dans le sens de la reconstruction" du pays, "mais avec toutes les forces et tous les acteurs".

Le FPI a annoncé le 21 septembre qu'il suspendait sa participation à la Commission électorale indépendante (CEI), dénonçant le "mépris" du régime à son égard et la place marginale du camp Gbagbo dans la CEI récemment remaniée.

Il fait planer la menace d'un boycott des législatives du 11 décembre, destinées à parachever la normalisation après la crise post-électorale de décembre 2010-avril 2011.M. Ouattara a appelé la semaine dernière ses opposants à ne pas commettre une telle "erreur".

Née du refus de Laurent Gbagbo de reconnaître sa défaite au scrutin du 28 novembre, la crise s'est conclue par deux semaines de guerre et a fait au moins 3.000 morts.