Les Etats-Unis "préoccupés" par l'annonce d'un référendum en Guinée

Par AFP

AFRICA RADIO

Les Etats-Unis se sont dits "préoccupés" vendredi par l'annonce de la tenue d'un référendum constitutionnel en Guinée, que l'opposition dans ce pays dénonce comme une manoeuvre du président Alpha Condé pour briguer un troisième mandat fin 2020.

"Nous nous demandons si le processus sera libre, juste et transparent et s'il reflètera la volonté de tous les électeurs", a déclaré le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo dans un communiqué."Nous exhortons toutes les parties à se lancer dans un dialogue civil non violent", a-t-il ajouté.M. Pompeo a aussi appelé les autorités à autoriser la tenue de manifestations pacifiques et demandé à l'opposition de s'abstenir de toute violence, après la mort d'au moins 28 civils et d'un gendarme dans des rassemblements dans la capitale Conakry ces derniers mois.La Guinée est le théâtre depuis mi-octobre de protestations contre le projet prêté de longue date au président, élu en 2010 et réélu en 2015, de chercher à se succéder fin 2020. L'actuelle Constitution limite à deux le nombre de mandats présidentiels.L'avant-projet de nouvelle Constitution divulgué en décembre et qui sera soumis à référendum dans moins d'un mois maintient cette limite. Mais l'opposition soupçonne que l'adoption d'une nouvelle Constitution servira à M. Condé, 81 ans, de prétexte pour remettre son compteur présidentiel à zéro.