Les Etats-Unis vont "renforcer" leur appui au Niger dans la lutte antijihadiste

Par AFP

AFRICA RADIO

Le patron du commandement militaire américain pour l'Afrique (Africom), le général Stephen Townsend, a indiqué mercredi soir que son pays s'engageait "à renforcer et à équiper" l'armée du Niger dans la lutte antijihadiste et contre les activités criminelles, selon les médias officiels de jeudi.

Le général et le président nigérien Mahamadou Issoufou ont "discuté des questions liées à la sécurité et à la défense, telles que la collecte et le partage de renseignements, la surveillance et la reconnaissance, a rapporté le quotidien d'Etat Le Sahel. Les Etats-Unis se sont engagés à "renforcer et à équiper les forces de défense et de sécurité du Niger" pour "faire face aux menaces régionales et dissuader les activités criminelles", selon les propos du général rapportés par le journal. Le général Townsend visitera "les bases" militaires américaines "101 et 201", installées à Niamey et à Agadez, dans le nord nigérien, proche du Mali et de la Libye, a par ailleurs rapporté la radio publique nigérienne. "La mise en service effective de la base 201 d'Agadez apportera au Niger davantage de capacité de mission, d'agilité, de polyvalence et une gamme d'options de sécurité", a assuré le chef de l'Africom. "Cela profitera également à la sécurité régionale dans son ensemble". Le 4 octobre 2017, quatre soldats américains et cinq militaires nigériens avaient été tués par des jihadistes près de Tongo Tongo, à une vingtaine de kilomètres de la frontière avec le Mali. Cette attaque avait été revendiquée par le groupe Etat islamique dans le Grand Sahara.