Les fact-checks de la semaine: des vaccins et un châtiment égyptien

Par AFP

AFRICA RADIO

Des vaccins, encore des vaccins et un châtiment égyptien. La poursuite des campagnes de vaccination aux Etats-Unis et au Royaume-Uni s'est accompagnée de plusieurs fausses affirmations diffusées sur les réseaux sociaux, entre les rumeurs de décès d'une infirmière américaine, celui d'une Britannique et des aiguilles qui disparaissent subitement.

Voici une sélection de fact-checks publiés par l'AFP cette semaine. La seringue rétractable "On nous prend vraiment pour des cons", "les nouvelles magouilles qui apparaissent toutes seules"... Une vidéo, montrant une seringue semblant disparaître de l'image pendant un reportage de la BBC, a été partagée plusieurs milliers de fois sur Facebook pour dénoncer une prétendue mise en scène. Mais le média britannique explique que c'est une aiguille rétractable qui a été utilisée par les soignants filmés. Ce type d'aiguille existe bien, et ce depuis plusieurs années. Son usage est d'ailleurs recommandé par l'OMS, pour éviter les contaminations accidentelles et les blessures.Une infirmière décédée aux Etats-Unis...Des publications virales sur les réseaux sociaux affirment qu'une infirmière américaine est décédée après avoir reçu une dose de vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19. C'est faux. La jeune femme, sujette aux malaises vagaux, s'est certes sentie mal peu après l'injection, mais elle a depuis donné une interview expliquant ce qui s'était passé, et ses proches ont diffusé les jours suivants des photos d'elle sur les réseaux sociaux. De plus, cet incident ne permet pas de tirer de conclusion sur le vaccin, selon l'intéressée elle-même et un médecin.... et une femme en Grande-Bretagne ? Des milliers de partages sur Facebook pour des publications affirmant que Margaret Keenan est décédée dans les jours qui ont suivi sa vaccination contre le Covid-19. Cette femme est la première à avoir reçu le vaccin lors du lancement de la campagne au Royaume-Uni (plusieurs milliers de patients avant elle avaient reçu une dose de vaccin pendant les essais cliniques). Mais elle n'est pas décédée. "C'est complètement faux", a affirmé à l'AFP le service public de santé (NHS) anglais, qui supervise la campagne.Châtiment égyptienUne reconstitution de fresque, montrant un homme approchant un bâton, supposément du nez d'un autre, a été partagée sur Facebook dans plusieurs langues. Comparant ce geste à un test PCR, des internautes affirment que "dans l'Egypte antique, ce geste médical était un châtiment envers les félons". C'est faux: il s'agit d'une intervention ophtalmologique, ont expliqué des égyptologues à l'AFP. Cette fresque est même mentionnée sur le site du Syndicat National des Ophtalmologistes de France, expliquant qu'il s'agit de "la seule peinture représentant un ophtalmologiste dans l'exercice de ses fonctions". sac/pta/sp