Les pirates somaliens de plus en plus violents

Par La rédaction

KUALA LUMPUR (AFP) - (AFP)

Les pirates somaliens mènent des attaques de plus en plus violentes et sophistiquées, ce qui nécessite d'accroître la mobilisation internationale pour sécuriser l'océan Indien, a déclaré vendredi un haut responsable du Bureau Maritime International (BMI).

"Les pirates somaliens ont donné une dimension industrielle à la piraterie.C'est une évolution inquiétante", a indiqué à l'AFP Pottengal Mukundan, directeur du Centre de suivi de la piraterie au BMI, basé à Kuala Lumpur.

"Ils ont augmenté le nombre de leurs attaques car ils obtiennent davantage de rançons", s'est-il alarmé, en indiquant que 162 attaques avaient été perpétrées depuis le début de l'année au large des côtes de la Somalie.

Les bandits des mers contrôlent toujours 21 navires, avec 405 otages, selon lui.

"La situation est devenue très grave (...) Depuis 2007, 62 personnes ont été tuées à cause de la piraterie", a précisé le responsable du Centre, qui suit la situation depuis 1991.

"La violence et les menaces sont sans précédent et inacceptables", a-t-il ajouté."Nous souhaitons que davantage de moyens maritimes soient disponibles pour protéger les navires au large de la Somalie".

Le BMI est préoccupé par le fait que certains pays soient tentés de réduire la surveillance au large de la Corne de l'Afrique, où sont notamment déployés les navires de guerre de la force européenne Atalante.

Ces six derniers mois, des pirates n'ont pas hésité à enfermer des marins dans la chambre réfrigérée d'un cargo transportant de la viande, ou à organiser de fausses exécutions, selon lui.

Le BMI appelle aussi les pays "à poursuivre et juger" les pirates capturés, comme l'ont récemment fait la Corée du Sud ou la Belgique.