Les pro-Gbagbo suspendent leur projet d'investir le QG de Ouattara à Abidjan

Par La rédaction

ABIDJAN (AFP)

Charles Blé Goudé, leader des "jeunes patriotes", fervents partisans de Laurent Gbagbo, a annoncé dimanche qu'il suspendait son projet de "libérer à mains nues" le Golf Hôtel d'Abidjan, qui sert de quartier général au camp d'Alassane Ouattara.

Plusieurs interlocuteurs ont saisi les jeunes patriotes "pour nous amener à surseoir à notre projet", et à l'issue d'une réunion sur la question dimanche "nous avons décidé de donner une chance à la négociation qui est en cours", a déclaré M. Blé Goudé à la télévision publique RTI.

"Mais nous mettons en garde les occupants du Golf Hôtel que nous ne sommes plus prêts à accepter quelque déclaration que ce soit menaçant d'attaquer les Ivoiriens, auquel cas - je le précise - nous viendrons les chercher, les déloger, les mains nues, de cet hôtel, quelle que soit l'armée qui va les protéger", a-t-il ajouté.

Il a précisé qu'il remobiliserait ses partisans dès mardi, au lendemain de la venue à Abidjan d'une mission de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) et de l'Union africaine (UA).

Mercredi, il avait déjà reporté un grand rassemblement de ses partisans programmé à Abidjan pour la défense de "la dignité et de la souveraineté" de son pays, mais avait annoncé dans la foulée avoir appelé les "jeunes patriotes" à se tenir prêts à "libérer" le Golf Hôtel à partir du 1er janvier.

Le report du rassemblement d'Abidjan avait coincidé avec la visite d'une mission de trois présidents ouest-africains mandatés par la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) pour demander à M. Gbagbo de céder le pouvoir à Alassane Ouattara, reconnu président à l'extérieur.

Charles blé Goudé avait justifié ce report en estimant qu'il fallait laisser sa "chance à la diplomatie", phrase qu'il a répétée dimanche pour expliquer la suspension de l'invasion du Golf Hôtel.

Mais, a-t-il averti, "dès mardi, mon équipe et moi, nous reprenons à travers tout Abidjan et l'intérieur du pays nos tournées de mobilisation et de remobilisation en vue de pacifier notre pays, en vue de libérer totalement notre pays".