Les Sud-Africains blancs ont moins peur de la criminalité que les Noirs

Par La rédaction

JOHANNESBURG (AFP)

Les Sud-Africains blancs ont nettement moins peur de la criminalité dans leur pays, l'un des plus violents au monde, que les Noirs et sont moins souvent victimes de cambriolage, selon un sondage publié vendredi.

21% de Blancs contre 35% de Noirs ont répondu avoir eu "tout le temps ou souvent peur de la criminalité au cours de l'année 2010", selon l'étude de l'Institut pour la démocratie en Afrique australe (Idasa)

Et, seuls 11% des Blancs interrogés ont dit avoir eu des biens volés à plusieurs reprises à leur domicile contre une moyenne de 25% au niveau national, selon le sondage réalisé auprès d'un échantillon représentatif de 2.400 personnes.

"Cette étude contredit la croyance selon laquelle les Blancs sont plus victimes de la criminalité que les autres groupes raciaux", écrit Idasa dans ses conclusions.

L'étude intervient alors que le Canada étude la demande d'asile d'un Sud-Africain blanc qui se dit victime de persécutions "racistes" dans son pays.

Brandon Huntley, 32 ans, avait obtenu le statut de réfugié l'an dernier, en affirmant avoir été victime de plusieurs attaques de la part de Noirs qui l'avaient traité de "chien blanc" et de "colon".La Cour fédérale a ordonné le 24 novembre un réexamen de cette décision.

L'Afrique du Sud enregistre environ 46 homicides en moyenne par jour.La majorité des crimes violents se concentrent dans les immenses townships en périphérie des villes, où vivent les Noirs les plus déshérités.