Les USA prêts à accueillir Gbagbo pour résoudre la crise ivoirienne

Par La rédaction

WASHINGTON (AFP)

Washington est prêt à "envisager" l'accueil aux Etats-Unis de Laurent Gbagbo, s'il le demande, pour aider à mettre fin à la crise ivoirienne, a déclaré lundi un haut responsable américain.

"Rien n'empêche le président Gbagbo de partir (...) Nous voulons qu'il parte.S'il veut venir ici, nous envisagerions bien sûr cette possibilité comme un moyen de résoudre la crise actuelle", a déclaré ce responsable sous couvert de l'anonymat.

"Mais toutes les possibilités risquent de disparaître rapidement, en raison de ce qui se passe sur le terrain", a continué cette source, ajoutant: "Selon toutes les indications dont nous disposons pour l'heure, il s'obstine".

Le responsable a confirmé par ailleurs que des parents de M. Gbagbo étaient installés à Atlanta (Géorgie, sud-est).

A Abidjan, les émissaires africains chargés de trouver une issue à la crise ont indiqué avoir eu une discussion "utile" lundi avec le président sortant, sous la menace d'une intervention militaire de l'Afrique de l'Ouest s'il ne cède pas le pouvoir à son rival Alassane Ouattara, reconnu élu par la communauté internationale.

Interrogé par ailleurs lors de son point de presse quotidien, Philip Crowley, le porte-parole du département d'Etat, a affirmé que l'ambassadeur américain en Côte d'Ivoire n'avait pas eu de contact avec M. Gbagbo. "J'ai tendance à en déduire que c'est parce que le président Gbagbo n'a pas envie d'écouter de bons conseils", a-t-il commenté.

Washington évalue aussi les conditions de sécurité de son ambassade, et a réduit le nombre de ses diplomates présents sur place, a indiqué par ailleurs le porte-parole.