Les ventes du "cacao équitable" stables en Côte d'Ivoire

Par AFP

AFRICA RADIO

Les volumes de cacao vendus aux conditions du commerce équitable en Côte d'Ivoire se sont maintenus à un niveau stable sur deux campagnes, autour de 250.000 tonnes, a annoncé vendredi à Abidjan l'organisme certificateur FairTrade.

"Nous sommes autour de 250.000 tonnes de produits certifiés Côte d'Ivoire, lors des deux dernières campagnes 2018-2020", a expliqué à l'AFP Anne-Marie Yao Djé, responsable du programme cacao à l'organisation britannique FairTrade.Le secteur équitable représente moins de 20% de la récolte ivoirienne, leader mondial de cacao qui a atteint 1,7 millions de tonnes en 2020.Pour obtenir un "cacao équitable", la production doit respecter des normes environnementales, assurer un revenu décent aux agriculteurs et interdire tout travail des enfants.Le commerce équitable, qui insiste sur la traçabilité et la qualité du produit, est très apprécié des consommateurs européens et américains, qui sont prêts à payer plus chère la tablette de chocolat certifié.Le Réseau ivoirien du commerce équitable (RICE) qui regroupe 300.000 planteurs certifiés "commerce équitable", ont "encouragé les multinationales à s'engager davantage dans les achats du cacao aux conditions du commerce équitable et contribuer ainsi à améliorer leurs revenus"."Pour la campagne 2020-2021 les ventes devraient progresser", a rassuré Mme Yao Djè, rappelant que le commerce équitable impose "un surplus de 240 dollars la tonne de l'acheteur au planteur".C'est le moyen d'améliorer les revenus des planteurs qui vivent en majorité dans "des conditions précaires et difficiles", selon Christophe Boscher, responsable du programme Equité, représentant de Agronomes et vétérinaires sans Frontières (AVSF).La Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao, et l'Union européenne (UE), premier importateur, ont annoncé le 22 janvier 2021 vouloir s'engager ensemble pour un "cacao durable" alors que la tension est montée fin 2020 entre les géants du chocolat et les producteurs.Les importations de cacao ivoirien par l'UE représentent 67% du volume exporté par le pays d'Afrique de l'Ouest.Il existe une demande croissante des consommateurs européens pour un cacao issu du commerce équitable qui serait garanti de surcroît "sans déforestation ou travail d'enfants". Les entreprises sont prêtes à payer plus cher pour s'approvisionner en cacao "durable", selon l'UE.Le cacao de Côte d'Ivoire, qui représente 45% de la production mondiale, compte pour 14% du PIB national et nourrit 24% de la population de ce pays d'environ 27 millions d'habitants.