Libération au Malawi d'un prédicateur recherché en Afrique du Sud

19 novembre 2020 à 16h06 par AFP

AFRICA RADIO

Un prédicateur star et millionnaire, poursuivi en Afrique du Sud pour fraude et blanchiment, a été libéré jeudi par un tribunal au Malawi au lendemain de son arrestation suite à un mandat international.

Shepherd Bushiri et son épouse Mary avaient fui vers leur pays d'origine la semaine dernière, expliquant qu'ils risquaient de se faire tuer. Un tribunal de la capitale Lilongwe a ordonné leur libération sans condition. Ils s'étaient rendus la veille à la police. Le juge Viva Nyimba a estimé que leur arrestation était illégale car le mandat d'arrêt n'a pas transité par le ministère de la Sécurité intérieure "comme cela devrait être le cas", a expliqué à l'AFP l'avocat du couple, Wapona Kita, devant le tribunal.Le "prophète" autoproclamé d'une église évangéliste fondée à Pretoria et homme d'affaires au train de vie fastueux, âgé de 37 ans, est accusé de détournement de fonds et fraude mettant en jeu plusieurs millions d'euros en Afrique du Sud.Alors qu'il avait été libéré sous caution le 4 novembre par la justice sud-africaine, le couple a décidé en fin de semaine dernière de fuir vers le Malawi. Ne s'étant pas présentés, comme attendu, jeudi devant un juge sud-africain, ce dernier a décidé de saisir leur maison d'une valeur de près de 300.000 euros dans un quartier huppé près de Pretoria.Le président sud-africain Cyril Ramaphosa s'est dit préoccupé par "toute cette saga Bushiri", promettant de "passer à l'action".Les autorités sud-africaines, qui enquêtent pour savoir comment le prédicateur a pu quitter le pays, ont lancé une procédure en vue de son extradition.La fortune du millionnaire, qui a investi dans l'industrie minière, les télécommunications ou l'hôtellerie de luxe, est tirée en partie des dons des milliers de fidèles de son église baptisée Enlightened Christian Gathering Church (ECG).