Libération d'un bateau de pêche seychellois aux mains de pirates

20 novembre 2010 à 16h40 par La rédaction

VICTORIA (AFP)

Les gardes-côtes seychellois ont mené avec succès une opération pour libérer un bateau de pêche capturé vendredi par des pirates somaliens au large des Seychelles, a-t-on appris samedi de source officielle.

Le Faith, petit bateau de pêche avec à son bord sept membres d'équipage seychellois, a été pris d'assaut par des pirates somaliens à environ 240 miles nautiques (450 km) au nord de l'archipel, dans la Zone économique exclusive des Seychelles, a indiqué le gouvernement dans un communiqué.

Le navire a "pris la direction des côtes somaliennes", selon ce communiqué.

Il a été pris en chasse par deux navires des gardes-côtes seychellois, ainsi que trois avions de surveillance, l'un des forces armées seychelloises, les deux autres français et luxembourgeois de l'opération européenne anti-piraterie Atalante.

Le Faith a ensuite été intercepté par les garde-côtes à mi-chemin entre les Seychelles et la Somalie, a précisé le gouvernement, dans un second communiqué diffusé samedi en fin d'après-midi.

"Les otages ont été secourus, ils sont sains et saufs, tandis que les pirates ont été arrêtés", ajoute ce communiqué, qui précise que le Topaze et l'Andromache, navires des gardes-côtes seychellois, ont été impliqués dans l'opération.

Le président James Michel a félicité les militaires ayant participé à cette intervention."Nous sommes très fiers de vous et de votre bravoure pour venir en aide à sept pécheurs seychellois aux mains des pirates somaliens", a commenté M. Michel, cité par le communiqué.

Les pirates somaliens détiennent actuellement 31 bateaux et plus de 500 marins, selon l'ONG Ecoterra International, qui suit les questions de piraterie dans la région.

Ces pirates sont actifs dans le Golfe d'Aden et désormais une grande partie de l'Océan Indien.