Liberté de la presse en Egypte: les USA "préoccupés"

Par La rédaction

WASHINGTON (AFP)

Les Etats-Unis sont "préoccupés" pour la liberté de la presse en Egypte, a déclaré mercredi la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, après que deux journalistes et un blogueur égyptiens ont été interrogés mardi pendant près de trois heures par la justice militaire.

"Nous sommes préoccupés par les informations faisant état d'initiatives pour réprimer les journalistes, les blogueurs, les juges et d'autres personnes", a dit Mme Clinton à la presse.

Ces méthodes ne vont pas "dans la direction voulue par les Egyptiens quand ils se sont réunis place Tahrir", au Caire, épicentre du mouvement populaire qui a entraîné la chute du président Hosni Moubarak, a ajouté Mme Clinton.

Une centaine de personnes ont manifesté mardi en Egypte pour la liberté d'expression et contre les procès de civils devant des tribunaux militaires.

L'armée a été portée aux nues pendant le soulèvement populaire contre le régime Moubarak pour ne pas avoir tiré sur les manifestants.Mais accusée d'arrestations arbitraires et de torture par des ONG, elle a depuis perdu de son lustre.