Libye: l'envoyé de l'ONU quitte la Tunisie, confusion sur des négociations

16 août 2011 à 17h43 par La rédaction

TUNIS (AFP) - (AFP)

L'envoyé spécial de l'ONU pour la Libye Abdul Ilah al-Khatib a quitté la Tunisie mardi après une visite de 24 heures au cours de laquelle il a rencontré des représentants libyens dans un contexte de confusion autour d'éventuels pourparlers entre rebelles et pro-Kadhafi.

Arrivé de façon impromptue lundi en Tunisie, où transitent régulièrement des représentants des deux parties en conflit, M. al-Khatib a nié que sa visite s'inscrive dans le cadre de "négociations officielles".

Avant de repartir pour Amman, l'émissaire jordanien de l'Onu a indiqué à l'agence tunisienne TAP avoir rencontré "des représentants du Conseil national de transition (CNT) et du gouvernement libyen, sans que ce soit dans le cadre de négociations officielles".

Il n'a pas dit qui il avait rencontré ni si ces rencontres avaient eu lieu séparément, et a précisé "ne pas être informé de négociations en cours", notamment sur l'île tunisienne de Djerba, entre les représentants des insurgés et ceux du régime.

L'ONU avait souligné dès lundi soir que M. al-Khatib n'était pas venu participer à des pourparlers entre insurgés et représentants du régime libyen.

Selon plusieurs sources concordantes, des pourparlers secrets se sont déroulés dimanche à Djerba, non loin de la frontière tuniso-libyenne, entre représentants de la rébellion et du régime du colonel Kadhafi.

Par ailleurs, la présence de plusieurs ministres libyens, dont celui des Affaires étrangères Abdul Ati al-Obeidi et celui du Pétrole Omrane Ghanem, a été signalée par des témoins à Tunis et Djerba au cours des dernières 24 heures.

Toutefois, la rébellion libyenne a catégoriquement démenti de quelconques pourparlers.

"Il n'y a pas de négociations, directes ou indirectes, avec le régime de Kadhafi", a déclaré mardi le président du CNT Moustapha Abdeljalil, à Benghazi.

Il n'y a pas non plus de négociations en cours "avec l'envoyé spécial de l'ONU" pour la Libye, le Jordanien al-Khatib, a-t-il assuré au cours d'une conférence de presse.

Le représentant en France du CNT, Mansour Saif al-Nasr, a pour sa part indiqué que "des personnalités indépendantes libyennes qui ne sont pas du côté du gouvernement et qui ne sont pas membres du CNT ont rencontré M. al-Khatib, mais elles ne représentent pas le CNT".

Selon plusieurs sources à Djerba, le ballet de représentants libyens n'a pas cessé depuis trois jours entre la frontière de Ras Jdir et l'île tunisienne.

"Ils se rencontrent secrètement, changent d'hôtels et circulent dans des voitures banalisées", a indiqué à l'AFP une de ces sources.

Selon le journaliste Habib Missaoui de la radio tunisienne Mosaïque, les discussions de Djerba ont pris fin lundi en fin de matinée.

Certains des participants ont pris l'avion pour Tunis, selon une source aéroportuaire.