Libye: l'Otan reconnaît la perte d'un drone hélicoptère

Par La rédaction

BRUXELLES (AFP) - (AFP)

L'Otan a reconnu mardi la perte d'un drone hélicoptère qui effectuait une mission de surveillance en Libye et démenti qu'un de ses hélicoptères d'attaque ait été abattu, a indiqué un porte-parole de l'alliance.

"A 07H20 GMT aujourd'hui (mardi), l'Otan a été informée qu'un drone hélicoptère utilisé par l'alliance a disparu des écrans de contrôle radar du centre de commandement" des opérations en Libye, a indiqué à l'AFP le lieutenant-colonel Mike Bracken, porte-parole de la mission "Protecteur unifié" dirigée par l'Otan.

"Ce drone effectuait une mission de surveillance et de reconnaissance au-dessus de la Libye pour surveiller les forces pro-Kadhafi qui menacent les populations civiles", a ajouté le porte-parole.

Il a indiqué que l'Otan cherchait à déterminer les causes de la perte de cet appareil.

Le porte-parole a revanche catégoriquement démenti la perte d'un hélicoptère d'attaque."L'Otan confirme qu'elle n'a perdu aucun hélicoptère d'attaque durant l'opération +Protecteur unifié+", a-t-il dit.

La télévision libyenne a montré mardi des images de la carcasse d'un appareil, qu'elle a identifiée comme celle d'un hélicoptère Apache abattu près de Zliten à 160 km à l'est de la capitale.

Zliten est situé à 40 km à l'ouest de la ville rebelle de Misrata.

L'Otan utilise depuis quelques semaines des hélicoptères de combat en Libye pour tenter d'éviter l'enlisement du conflit, plus de deux mois après le début de l'intervention internationale.